ACY - Aéroclub de l'Yonne
FFA n° 02029

Apprendre à piloter
Apprendre à pioter
Apprendre à piloter, un plaisir, une évasion...
Apprendre à piloter est simple et à la portée du plus grand nombre, dès l'âge de 15 ans et possibilité d'être breveté à partir de 17 ans !
Pas besoin d'être fort en maths ou d'avoir un physique d'athlète. Presque tout le monde peut piloter un avion.

Il existe un brevet de base (BB) et deux types de licences, une licence pour avions légers (LAPL) et une licence plus générale pour les avions de tourisme, la licence de Pilote Privé (PPL) qui permet de piloter des avions monomoteurs partout en Europe.

Pour la licence PPL(A) (A pour Avion), par opposition à PPL(H) (H pour hélicoptère) par exemple, la formation se compose d'un examen théorique de quelques 120 questions après une préparation au sein du club, et une épreuve pratique de pilotage d'au moins 2 heures de vol avec un examinateur, après un minimum de 45 heures de vols en apprentissage (dont au moins 25 heures de vol en double commande avec un instructeur et 10 heures de vol seul). Pour davantage de détails, voir la rubrique licences sur ce site.

L'aéroclub de l'Yonne a formé et forme chaque année de nombreux pilotes qui réalisent l'un des plus vieux rêves de l'homme : voler. Alors n'hésitez plus et venez nous rejoindre !
Et pour les plus jeunes, avant même de voler :
Le BIA (Brevet d'Initiation Aéronautique)
Le Brevet d'Initiation Aéronautique (BIA) est un diplôme français délivré conjointement par le Ministère de l'Éducation Nationale et le Ministère en charge des Transports.
Tout jeune de plus de 13 ans est concerné par le BIA.
Il sanctionne une culture générale dans le domaine aéronautique et s'effectue dans le cadre d'une convention signée entre un aéro-club et un établissement scolaire. Il comporte une initiation théorique dans un établissement scolaire et une initiation pratique en aéro-club.

La formation doit être assurée sous la responsabilité pédagogique d'un titulaire du CAEA (Certificat d'Aptitude à l'Enseignement Aéronautique) qui peut être un enseignant ou un instructeur, mais l'équipe peut être élargie à toute personne compétente.

Formation théorique : la formation a lieu soit dans l'aéro-club, soit dans l'établissement scolaire, à partir de la classe de Troisième. Elle s'étale de septembre à mai, et comporte de l'ordre de 40 heures de cours : assurée en liaison avec l'établissement scolaire, elle comprend des matières telles que la navigation, la météorologie, l'histoire de l'aviation...

Formation pratique : sous forme de vols de 30 à 40 minutes chacun, assurés par l'aéro-club.

L'examen : organisé par les académies, il se déroule chaque année dans la deuxième quinzaine de mai. Il prend la forme d'un questionnaire à choix multiples (QCM) de 100 questions qui portent sur cinq thèmes (20 points par thème) :
  • météorologie et aérologie
  • aérodynamique, aérostatique et principes du vol
  • étude des aéronefs et des engins spatiaux
  • réglementation, navigation et sécurité des vols
  • histoire et culture de l'aéronautique et du spatial
Une épreuve facultative (durée 30 minutes) de 20 points, portant sur l'anglais aéronautique, est également proposée aux candidats.
La note zéro est éliminatoire, sauf pour l'épreuve facultative. Chaque question vaut 1 point. Une réponse fausse n'apporte pas de points. Les cinq thèmes ont tous le coefficient 1. Seuls les points au-dessus de 10 sont pris en compte pour l'épreuve facultative. L'ensemble des épreuves obligatoires dure 2 h 30 min. Un total de 50 points sur 100 est exigé pour obtenir l'examen.
Le titulaire d'un BIA peut obtenir des bourses pour la suite en s'adressant à son aéro-club. Un tiers des jeunes avec le BIA poursuivent vers le Brevet de Base (BB) et un nombre non négligeable deviennent pilote (LAPL ou PPL).