ACY - Aéroclub de l'Yonne
FFA n° 02029

Pour pouvoir piloter, il faut posséder, soit :
  • un brevet de base (BB)
  • une licence d'avion léger (LAPL)
  • une licence de pilote privé (PPL)
Le Brevet de Base (BB) et les licences de pilote privé (LAPL et PPL) permettent d'exercer, sans rémunération, les fonctions de pilote sur les avions pour lesquels le titulaire possède une qualification valide et qui n'est pas exploitée à titre onéreux. Le pilote doit également posséder un certificat médical valide.

Le titulaire d'une licence LAPL ou PPL peut voyager pratiquement partout en France et à l'étranger dans le respect de la réglementation en vigueur (une LAPL impose une limitation aux pays de l'UE, plus la Suisse et la Norvège).

Toute formation doit impérativement être faite dans un organisme de formation agréé ou déclaré, comme par exemple un aéro-club.
Brevet de Base (BB)
À partir de 15 ans, le brevet de base permet de voler seul à bord, dans un rayon de 30km (16NM) autour de l'aérodrome de départ (hors des espaces contrôlés ou règlementés). Pour sortir de ce cadre restrictif, il faut disposer d'autorisations préalables.

Conditions :
  • avoir passé une visite médicale auprès d'un médecin agréé
  • avoir 15 ans révolus le jour de l'examen en vue de l'obtention du brevet de base
  • avoir réussi les examens théoriques, pratiques et de radio prévus
  • avoir totalisé au moins 6 heures de vol en double, 4 heures en solo et 20 atterrissages
  • avoir subi un examen pratique, c'est-à-dire un test en vol avec un instructeur
Le plus souvent ce Brevet de Base (BB) n'est qu'une étape préalable à l'obtention d'une licence.
Licence de Pilote d'Avion Léger (LAPL Light Aircraft Pilot Licence)
Permet de voler, dès l'âge de 17 ans, seul à bord d'un avion monomoteur à pistons (SEP Single Engine Piston) de moins de 2 tonnes partout en Europe dans les 28 pays de l'UE, plus la Suisse et la Norvège, de jour (en conditions VFR Visual Flight Rules), après au moins 30 heures de vol.

Conditions :
  • avoir passé une visite médicale auprès d'un médecin agréé
  • avoir 17 ans révolus le jour de l'examen pratique en vol
  • avoir réussi l'examen théorique organisé par la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile)
  • avoir totalisé au minimum 30 heures de vol, dont 15 en double avec un instructeur et 6 heures de vol solo supervisé, dont 3 en campagne et au moins 1 vol en campagne de 150km (80NM) avec atterrissage complet et arrêt sur un aérodrome autre que celui de départ
  • avoir subi un examen pratique avec un examinateur DGAC d'environ 2 heures, comportant navigation et maniabilité
L'emport de 3 passagers maximum pourra être autorisé par un instructeur après 10 heures de vol supplémentaires.
Licence de Pilote Privé (PPL Private Pilot Licence)
La licence de Pilote Privé PPL(A) (A pour avion) est un titre européen qui permet de voyager et d'emporter des passagers gratuitement sans limitation de distance, dès l'âge de 17 ans. Cette licence autorise à voler dans les conditions météorologiques permettant le vol à vue (VMC Visual Meteorological Conditions), c'est-à-dire en respectant les règles "VFR" (Visual Flight Rules).
Pour voler dans des conditions dégradées (IMC Instrumental Meteorological Conditions), le pilote doit posséder la qualification de vol aux instruments (IFR Instrument Flight Rules) et voler sur un avion apte à ce type de vol.

Conditions :
  • avoir passé une visite médicale auprès d'un médecin agréé
  • avoir 17 ans révolus le jour de l'examen pratique
  • avoir accompli au minimum 45 heures de vol, dont un minimum de 25 heures en double avec un instructeur et 10 heures de vol solo supervisé, dont au moins 5 heures de vol en campagne et au moins un vol solo comportant une navigation de plus de 280km (150NM) avec 2 atterrissages complets intermédiaires
  • avoir réussi l'examen théorique organisé par la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile)
  • avoir réussi un examen pratique avec un examinateur DGAC d'environ 2h30, comportant navigation et maniabilité
La formation comprend aussi une initiation au vol sans visibilité (réalisation d'un virage de 180°). Sur les 45 heures de vol exigées, 5 heures peuvent être faites avec un instructeur sur un entraîneur au vol ou un simulateur agréé.
Examen théorique : il comporte 120 questions (à choix multiples) réparties en 7 modules, portant sur les chapitres classiques comme la réglementation, les principes du vol, la navigation, etc... Il faut obtenir 75 % des points alloués pour être reçu à cet examen écrit. L'examen théorique peut être passé en plusieurs fois mais étalé sur 12 mois maximum. Le candidat a alors 24 mois pour passer l'épreuve pratique et obtenir sa licence PPL.
Examen pratique : l'épreuve pratique d'aptitude sera conduite par un examinateur (FE Flight Examiner) habilité par l'Autorité. Le programme et des tolérances sont définis dans le FCL 1. L'épreuve pratique PPL est divisée (sur monomoteur) en 5 sections : si l'on échoue à une seule section, on peut la repasser dans les 6 mois. Un échec à plus d'une section impose de tout repasser.

En général, il faut compter de l'ordre de 60h à 65h de vol en instruction (moyenne nationale) et 2 à 3 ans de formation pour raisonnablement espérer obtenir un brevet de pilote privé.

L'obtention d'une licence de Pilote Privé (PPL) n'est pas un aboutissement, mais seulement un commencement. Vous devez continuer de vous entretenir et vous perfectionner régulièrement.

Vous pourrez aussi découvrir de nouvelles formes de pilotage :
  • - le vol de nuit
  • - la voltige aérienne
  • - le vol de montagne
  • - le vol aux instruments
  • - devenir pilote professionnel
Pour obtenir l'aptitude au vol de nuit, il faut au minimum avoir effectué 5 heures de vol de nuit, dont au moins 3 heures de vol en double commande.
Rétrogradation possible d'une licence PPL vers une licence LAPL (pour certains pilotes qui le souhaiteraient) :
Une telle rétrogradation se fait par l'envoi d'une simple demande papier au bureau des licences de la DGAC, accompagnée de la licence PPL.

Différences :
  • le renouvellement de la licence LAPL se fait sur une période glissante de 24 mois et non plus de 12 mois, avec 12 heures de vol minimum sur cette période totale dont un vol avec un instructeur
  • si un certificat médical de classe 2 reste nécessaire, le certificat médical pour une LAPL est différent de celui d'une PPL, les exigences médicales sont allégées, même si elles restent du ressort d’un médecin agréé DGAC : cela pourrait intéresser certains pilotes pour lesquels les exigences du certificat médical de type PPL pourraient poser problème
  • la possibilité d’emport de passagers est automatiquement conservée lors de la conversion d'une PPL vers une LAPL
  • Rappel : une licence LAPL permet de voler dans l’Union Européenne (28 pays) plus la Suisse et la Norvège. Aucun accord n’a été conclu avec des états tiers et impossible pour le moment d’aller en Afrique, sauf à déposer un dossier soumis au bon vouloir de l’autorité locale